Tous des "Saint THOMAS" ?

Publié le 9 Février 2014

Vous avez vu, dernièrement, cette émission de télévision dans laquelle des patrons d’entreprises visitent leurs succursales incognito ?

Ils veulent se rendre compte par eux-mêmes de ce qui se passe chez eux.

Seraient-ils comme St Thomas, dont l'adage dit qu'il ne croyait que ce qu'il voyait ?
De ce qui nous est présenté, on a vraiment l’impression qu’ils découvrent la lune.
Alors quoi, il n’y a pas, dans ces entreprises de 450 ou 800 salariés, ce qui n’est déjà pas mince, de CHSCT, de délégués du personnel, de comité d’entreprise ? En un mot les syndicats n’ont-ils pas droit de cité dans ces lieux de vie et de production ?
Les patrons ne sont-ils jamais alertés, soit par leurs employés, soit par leurs collaborateurs responsables de secteurs, soit par des clients s’adressant à leur service consommateurs, de dysfonctionnements éventuels ou d'améliorations à apporter au fonctionnement de l’entreprise ?
Ou alors, il faut en déduire que, si tous ces processus sont employés et restent inefficaces, c’est qu’ils sont, au mieux malentendants, au pire sourds comme des pots.
Méritent-ils alors d’être chefs d’entreprise ?
Ah, mais j’y pense ! Et si, tout simplement, ils avaient fait en sorte de créer une multitude de petites structures, avec un nombre d’employés insuffisant dans chacune pour être obligés d’héberger des syndicats ?
Voilà qui serait rusé.
Mais alors que ces gens-là ne s’étonnent pas si l’entreprise prend l’eau.
Depuis le temps qu’ils ont perdu la réalité du terrain, à force de s’en éloigner (certains l’ont reconnu), tout ce qui peut arriver quand on fait la sourde oreille n’est surprenant que pour celui qui n’a rien voulu entendre.

Sont-ils aussi moins informés des aides, dont ils peuvent bénéficier de la part des pouvoirs publics, pour améliorer leur trésorerie ?
Quant à nous, bien que retraités mais toujours adhérents à la CFTC, et toujours attentifs à la défense des salariés, nous aimerions bien que la télé nous en dise un peu plus et nous informe sur la présence ou non de syndicats dans ces entreprises.

Vous le voyez, il y a encore du pain sur la planche pour les syndicalistes convaincus que nous sommes.

 

 

A bientôt sur de nouvelles pages......................
 

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article