DROITS DES PATIENTS.

Publié le 4 Février 2015

Il y a déjà quelque temps, nous vous informions de l'existence, dans les établissements de santé, de Représentants des Usagers, dont les références doivent figurer dans le livret d'accueil de l'établissement, remis au moment de votre hospitalisation, et auxquels vous pouvez vous adresser en cas de difficultés rencontrées au cours d'un séjour.

Dans la continuité de la connaissance de vos droits, nous vous signalons l'existence de la Journée Européenne des Droits des Patients.

Depuis 2002, la loi Kouchner reconnaît des droits à la personne malade.
Elle promeut l’idée que le patient devienne acteur de sa santé et puisse participer aux décisions le concernant.
Toutefois, 12 ans après, 70 % des français disent ne pas connaître leurs droits en matière de santé et 82 % d’entre eux n’ont jamais entendu parler du représentant des usagers.


La journée Européenne des droits des patients, qui aura lieu le 9 avril 2015, est l’occasion d’informer les acteurs de santé (usagers du système de soin, professionnels de santé, associations, etc.) sur leurs droits collectifs et individuels.


Ce jour-là des représentants des usagers et des professionnels de santé devraient être présents toute la journée pour sensibiliser les visiteurs.


Il faut savoir que toute personne malade dispose de droits fondamentaux dans son parcours de patient.


Connaître ces droits permet d'établir un dialogue responsable et adulte avec le personnel soignant. Au delà des règles juridiques, il est important de mettre en place une relation basée sur la confiance mutuelle et la collaboration.


Souvenez-vous, et n'hésitez pas au besoin à le rappeler à ceux qui sembleraient l'avoir oublié, que tout malade reste avant tout une personne...


L'arsenal législatif et réglementaire qui affirme vos droits est vaste et complexe, mais voici un aperçu de ce qui doit vous être garanti, dans le cadre de votre prise en charge médicale :


Vos droits fondamentaux
•    Le droit au soulagement de la douleur
•    Le droit à l’information et consentement
•    Le droit d'accès à votre dossier médical
•    L'aide aux victimes d'accidents médicaux ou d'aléas thérapeutiques

  • Votre participation à la recherche biomédicale

Et aussi...
•    Le droit au respect de la dignité
•    Le droit à la non-discrimination dans l'accès aux soins
•    Le droit au respect de la vie privée et au secret des informations
•    Le droit au libre choix du médecin ou de l'établissement

Vous le voyez, vous diposez d'outils de défense contre des pratiques éventuelles qui peuvent nuire à votre santé. Sachez les utiliser, mais toujours à bon escient.

 

A bientôt sur de nouvelles pages............................

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Commenter cet article