PAS DRÔLE MAIS UTILE !

Publié le 26 Mai 2015

Vous en entendez parler à la radio et à la télé. Un nouveau test de dépistage du cancer colorectal a été présenté récemment par la Ministre de la Santé, Marisol TOURAINE.

Vous avez entre 50 et 74 ans ? Le test de dépistage du cancer colorectal est simple et gratuit.
                                                   
Pourquoi participer au dépistage ?
Une détection précoce permet d’identifier la maladie à un stade peu évolué, avant de dégénèrer en lésions cancéreuses.
                                                   
Quoi de neuf dans le dépistage ?
Un nouveau test immunologique, plus simple et encore plus performant, est désormais disponible.

  • Plus simple : le test immunologique est plus pratique d’utilisation car il ne nécessite plus qu'un seul prélèvement de selles contre six précédemment.
  • Plus performant : ce nouveau test a une sensibilité supérieure et permet une meilleure détection des cancers et des lésions précancéreuses (polypes, adénomes).
  • Plus fiable : la lecture automatisée de ce test garantit une meilleure fiabilité.
  • Toujours gratuit : le patient n'a pas de frais à avancer. Le kit est remis gratuitement par le médecin traitant à son patient et l'analyse du test est automatiquement prise en charge à 100% par l'Assurance maladie.

                                                       Comment cela se passe-t-il ?
Tous les deux ans, si vous avez entre 50 et 74 ans, vous recevez à votre domicile un courrier vous invitant à consulter votre médecin traitant au sujet du dépistage du cancer colorectal.
Si votre médecin le juge utile, il vous remet le test de dépistage du cancer colorectal et vous explique comment l’utiliser.
Si le test est positif (4 % des cas), le médecin vous adresse à un gastroentérologue pour la réalisation d’une coloscopie permettant de confirmer ou infirmer la suspicion de lésion précancéreuse (environ 30 % des cas) ou cancéreuse (environ 8 % des cas).
Le test doit être répété tous les deux ans mais en cas de signes d’alerte entre deux tests, une consultation médicale est recommandée.

Juste pour s'interroger : que se passe t'il après 74 ans ? Au mieux, on ne risque plus rien, au pire chacun trouvera sa réponse, en espérant qu'elle ne soit pas la plus tragique : ne plus être de ce monde.

A bientôt sur de nouvelles pages ..............................
 

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article