Il va neiger !?

Publié le 30 Juin 2016

Ne vous affolez pas, la météo n'est pas en cause dans ce titre.

Non. Il s'agit simplement du résultat de la négociation du 29 Juin sur le  différentiel, système dont bénéficient les agents de la Sécurité Sociale lors du passage de la CPOSS aux régimes ARCO et AGIRC.

Depuis 2013, où nous avions "obtenu" une augmentation de 0,487%? nous sommes restés à 0% en 2014 et 2015.

Lors de cette négociation, le Directeur de l’Ucanss a rappelé les règles de l’accord : les revalorisations, dans le texte du différentiel, sont prévues sur la base de celles des régimes ARCO et AGIRC. Il rappelle également la nécessité de ne pas occulter le nombre important de départs sur 2019/2022 et d’anticiper les conséquences.

Toutefois, au vu de la situation actuelle, du taux d’inflation cumulé depuis 2014 de 0.6% soit (0.5 sur 2014, 0 sur 2015 et 0.1 sur 2016) le Comex a donné mandat au Directeur de l’Ucanss pour une revalorisation de 0.6% avec effet au 1er janvier 2016.

La CFTC propose une revalorisation de 1% au 1er Janvier 2016. Nous sommes aussi favorables à la mensualisation, mais entendons les raisons évoquées, à savoir la difficulté technique pour l’opérateur et report sur 2017. La CFTC souhaite qu’un accord soit rapidement trouvé pour que les retraités bénéficient au plus vite de cette revalorisation.

Un consensus est trouvé et l’accord pour une revalorisation de 1%, avec effet au 1er Janvier 2016, est proposé en fin de réunion à la signature des organisations syndicales.

La CFTC signe cet accord, les retraités sont en attente de réponses, la CFTC sait prendre ses responsabilités. 

 

Voilà. Fin de l'épisode. Merci à nos représentants d'avoir défendu, comme d'habitude, avec force, les intérêts des retraités.

Compte tenu du contexte actuel, cette augmentation, bien que modeste pour beaucoup, est la bienvenue. Cette nouvelle, qu'on espérait sans trop y croire, justifie le titre de cet article.

 

 

A bientôt sur de nouvelles pages.................

 

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Commenter cet article