Aïe! aïe! aaaaïe !!!!!

Publié le 9 Février 2012

Dans les endroits du monde où l'on vit le plus vieux et en bonne santé, les personnes âgées sont considérées comme une richesse pour la société, et non comme des gens devenus encombrants.

Ce sont, culturellement, vers eux que l'on se tourne pour recueillir un avis, une expérience, entendre "la voix de la sagesse", permettant une prise de décision ou toute autre forme de gouvernance.

Chez nous, notre médecine est à la pointe du progrès, mais nos aînés sont parfois maltraités.


Une enquête récente, sur les violences commises envers les personnes âgées de plus de 75 ans, montre qu'au moins 680.000 personnes seraient concernées.

Dans 67% des cas, ce problème est imputable à l'entourage familial et les femmes en sont le plus souvent victimes.


En institution c'est, en priorité, l'entourage professionnel qui est en cause.


Un rapport de l'O.M.S a déjà signalé cette situation l'an dernier, en faisant apparaître la progression de cette violence.


Elle peut aller de simples remarques verbales agressives, jusqu'à la violence physique, en passant par la violence psychologique.

Néanmoins, elle existe.

Plusieurs facteurs peuvent générer ce problème, dont la fatigue, l'exaspération, l'absence de formation de certains intervenants professionnels (alors que dire des aidants familiaux?), le manque de personnel dans les structures institutionnelles, etc...

 

Si l'on peut comprendre certaines situations, aucun fait de cette nature n'est excusable.

Le Ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale a mis en place un numéro de téléphone pour rompre le silence entourant les violences de ce type.

 

C'est le 3977

 

Il est ouvert du Lundi au Vendredi, de 9h à 19h, au coût d'un appel local depuis un téléphone fixe, pour inciter les victimes à sortir du silence, mais aussi pour que les professionnels de santé puissent y témoigner de tels actes.

 

La CFTC se penche sur ces faits depuis déjà quelques années et réclame, chaque fois que l'occasion le permet, une formation et une aide aux aidants familiaux.

Pour nous ce sont des volontaires, fragilisés par une situation inattendue, imprévue, alors qu'ils font tout pour garder dans un environnement favorable, ceux qui leur sont chers, un placement en établissement spécialisé, ayant un coût très élévé.


Il est impératif de les aider, pour permettre à chacun d'avoir une vie décente, dans le respect de la personne humaine.

 

 

 

A bientôt sur de nouvelles pages...................

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article