TRAVAILLER POUR LE ROI DE PRUSSE ?

Publié le 16 Février 2011

Chacun connaît cette expression qui signifie « Travailler pour rien, ne pas être payé pour ses peines ou sa participation active ».

 

Avez-vous déjà vu ces émissions jeu de télévision consistant à dévoiler chaque jour une partie d’une énigme ?

 

Les candidats ne sont pas sûrs de bénéficier de l’intégralité des donnés permettant de la résoudre.

En effet, si l’un d’eux chute avant d’avoir trouvé le pot aux roses, c’est le ou les suivants qui verront les efforts des prédécesseurs récompensés et qui encaisseront la mise.

 

Le syndicalisme c’est un peu pareil.

 

Chacun de ceux qui composent la grande famille du syndicat, n’est pas sûr de voir l’aboutissement de son travail. Néanmoins il oeuvre pour ceux qui lui succèderont et qui feront aboutir le projet ou la revendication.

 

Le syndicalisme est une course de fond.

Il faut être résistant, opiniâtre et patient.

Et surtout ne pas être avide de reconnaissance à tout prix. Sans quoi, on risque fort une déception cruelle.

 

Si ce qui se fait aujourd’hui n’aboutit pas sur le champ, rassurez-vous, d’autres profiteront du passé pour donner un présent plus agréable à ceux qui ont mis leur confiance en la CFTC. Les suivants sauront alors rendre grâce aux précédents, qui leur ont permis de ramasser les fruits de leurs efforts.

 

Ne désespérez jamais de votre travail.

Il sera forcément payant un jour.

Vous ne travaillez pas « pour le roi de Prusse ».

 

 

A bientôt sur de nouvelles pages.................

Rédigé par ufr-pse-cftc

Repost 0
Commenter cet article